• come-as-you-are-part-8.gp
  • where-is-my-mind-part-1.gp
  • dont-look-back-part-2.gp
  • peter-gunn-part-2.gp
  • zombie-part-2.gp
  • steady-as-she-goes-part-7.gp
  • drive-my-car-part-2.gp
  • californication-part-7.gp
  • sunday-part-6.gp
  • boom-boom-part-4.gp

Bien sûr, le rythme est vraiment la partie la plus importante du jeu de guitare, et si vous voulez monter un groupe et écrire des chansons il vous faudra être au point sur les power chords et les techniques main droite.

Mais en toute honnêteté, le fait de jouer un solo est la chose la plus fun du monde. L’Histoire de la guitare rock s’est construite autour de ces instants épiques de 30 ou 40 secondes qui permettent à notre instrument d’occuper le devant de la scène pour donner son point de vue sur une chanson.

En tant que débutant, il est possible que les solos vous impressionnent ou même vous fassent peur. Ils sont plus exigeants techniquement que les parties rythmiques (même si on pourrait débattre de ce point), ce qui demande beaucoup de travail. Mais certains solos sont plus faciles à jouer, pour peu qu’ils ne soient pas trop rapides et remplis à ras-bord de notes, et ça n’est pas parce qu’ils sont plus simples à jouer qu’ils sont moins amusants.

Pour bien travailler un solo, il faut commencer par l’écouter plusieurs fois afin de bien comprendre son flot musical et intégrer sa logique propre. Apprenez ensuite la partie rythmique si vous voulez vraiment comprendre la façon dont le solo s’articule. Et passez ensuite au solo à proprement parler.

Il y a de nombreuses leçons de guitare sur l’appli Play Guitar Hits, et plusieurs d’entre elles vous proposent de travailler des parties de guitare lead faciles en vous montrant exactement comment les jouer.



Prenez votre temps : le fait d’arriver à jouer un plan ou une phrase ne veut pas dire que vous pouvez jouer le solo. Commencez avec la première phrase, jouez-la lentement et, une fois que vous la jouez proprement, accélérez progressivement jusqu’à atteindre la bonne vitesse. Faîtes de même pour la deuxième phrase, et jouez ensuite les deux phrases avec le playback. Et ainsi de suite.

Jouer un solo sous-entend que vous l’avez mémorisé en entier, ce qui prend du temps et de la patience, mais c’est le meilleur moyen d’améliorer votre jeu en lead, puisque c’est ainsi que vous apprendrez à construire un solo. Vous y apprendrez aussi des plans que vous pourrez réutiliser dans vos propres morceaux.

Sans plus attendre, voici dix solos légendaires que vous pouvez jouer avec un peu de travail même si vous êtes débutant. Ils sont tous disponibles sur Play Guitar Hits où vous trouverez les tablatures ainsi que des vidéos que vous pourrez ralentir pour bien comprendre tous les détails.

Choisissez un morceau que vous aimez et c’est parti !

Nirvana – Come As You Are (Part 8)

Très peu de guitaristes sont capables de tirer autant d’émotions de si peu de notes. Kurt Cobain était un excellent musicien qui pouvait raconter une histoire avec très peu de mots.

Ce solo reprend quasiment note pour note la mélodie vocale à la guitare, ce qui est toujours une bonne astuce à retenir si vous ne savez pas où aller avec votre partie lead. Il y a de nombreux slides, ainsi qu’un bend sur deux cordes à la fois, mais le style de Cobain étant plutôt négligé, pas besoin de trop vous préoccuper de la justesse de vos bends.

Côté son, la distorsion est obligatoire, et un chorus vous permettra d’approcher le son aquatique de l’enregistrement original.

The Pixies – Where Is My Mind (2) (Part 1)

Cet hymne inie de la fin des années 80 s’ouvre sur une mélodie de guitare culte qui n’est pas un solo à proprement parler, mais utilise des techniques typiques du jeu solo. Et cette partie est tellement fun à jouer qu’on ne va pas se priver pour si peu ! 

Le guitariste Joey Santiago joue ce plan sur une Les Paul avec un overdrive médium, et il exploite la dissonance qu’apporte la corde de Mi aigu à vide jouée en même temps que le Mi bémol sur la quatrième case de la corde de Si. Ce morceau utilise d’ailleurs la gamme de Mi majeur plutôt que l’habituelle mineure pentatonique.

Oasis – Don’t Look Back in Anger (2) (Part 2)

Et encore un autre solo en gamme majeure ! Nous sommes en Do majeure cette fois-ci, et ce solo est aussi culte que le morceau dont il est issu. Noel Gallagher joue ce brûlot sur une Epiphone Sheraton en son crunch mais sur l’appli Play Guitar Hits vous trouverez un arrangement plus calme pour guitare acoustique. Il ne s’éloigne pas trop loin de l’original et vous permet de travailler vos double stops (le fait de jouer de la guitare solo sur deux cordes à la fois), une technique indispensable développée par Chuck Berry.

The Blues Brothers – Peter Gunn (Part 2)

À propos de Chuck Berry, voici un classique du blues qui exploite son plan classique d’alterner entre un bend sur la corde de Sol et des double stops sur les cordes de Si et Mi aigu.

Même si Steve Cropper ne joue que la guitare rythmique sur l’enregistrement original, vous trouverez un solo bluesy très cool sur Play Guitar Hits qui marchera à merveille sur l’accompagnement en Mi mineur pentatonique autour duquel tout le morceau est construit. Certaines notes ont été empruntées à la gamme de Mi majeur, mais le reste est du pur blues pentatonique mineur qui passe de la première position à l’octave en utilisant quelques notes entre les deux.

Chaque plan est un précieux atout pour étendre votre vocabulaire blues, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !

The Cranberries – Zombie (Part 2) 

Ce classique indémodable des années 90 présente une partie de guitare à mi-chemin entre le thème instrumental et le solo. Ces quelques notes font tellement partie de l’essence de la chanson qu’il est impossible d’imaginer “Zombie” sans elles, ce qui devrait toujours être le critère d’un bon solo.
Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ce n’est pas le guitariste Noel Hogan qui joue ce solo, mais bien Dolores O’ Riordan, la chanteuse, guitariste et principale compositrice du groupe avec sa Gibson ES-335 distordue. Prenez une pédale d’overdrive standard, montez le gain et ajoutez un peu de reverb pour bien lier les notes entre elles.

Le solo est construit autour de la gamme de Mi mineur pentatonique, et la principale difficulté vient des glissés d’une note à la suivante. On commence par glisser une note à la fois, puis on rajoute une deuxième corde, ce qui fait que le solo augmente en difficulté au fur et à mesure que l’on avance.

Il y a plein de très bons plans, notamment le classique qui consiste à jouer un bend sur la corde de Sol avec une note non-bendée sur la corde de Si.

The Raconteurs – Steady As She Goes (Part 7)

Ce single extrêmement cool issu du premier album du groupe de Jack White et Brendan Benson The Raconteurs sorti en 2006 présente pas mal de couches de guitares, des arrangements bien pensés qui rendent le morceau très intéressant. Cette partie-là se cache au fond du mix sur le troisième couplet, vous pouvez donc utiliser la version de Play Guitar Hits pour l’entendre plus clairement. Elle suit la mélodie vocale sur la gamme de Si mineur naturel avec un son de fuzz bien saturé, ce qui représente le principal défi de ce solo : restez le plus propre possible ! Le reste est assez simple, jouez lentement puis accélerez au fur-et-à-mesure que vous commencez à vous sentir à l’aise.

The Beatles – Drive My Car (2) (Part 2)

George Harrison n’était pas un shredder mais il était capable de construire une parfaite mélodie de huit mesures à la guitare qui pouvait immédiatement devenir la partie mémorable d’une chanson. Tous les solos du catalogue des Beatles sont parfaits pour travailler votre phrasé et votre choix de notes, mais celui-ci est particulièrement intéressant puisqu’il vous permet de développer votre technique de bottleneck.

Le bottleneck ou jeu au slide a été développé par les joueurs de Delta Blues du début du vingtième siècle. Le principe est de glisser un tube de métal ou de verre autour de votre annulaire ou auriculaire afin de glisser d’une note à l’autre sur la touche.

Ce simple solo en Ré mineur pentatonique est parfait pour commencer à travailler tout ce qui fait un bon joueur de slide : l’intonation, la propreté et le vibrato.

Red Hot Chili Peppers – Californication (Part 7)

Pour de nombreux guitaristes, ce solo culte est l’introduction parfaite au monde passionnant de la guitare lead. Le jeu de John Frusciante n’est pas complexe techniquement, mais il déborde de feeling et chaque note est exactement là où elle devrait être.

Californication a un très beau solo en Fa dièse mineur pentatonique, ce qui fait un très beau changement par rapport à l’ambiance plutôt sombre du La mineur des couplets. Le son est plutôt clair avec une légère compression, et vous pouvez utiliser une touche d’overdrive pour éviter le côté potentiellement criard de certaines notes, les bends en particulier qui sont nombreux dans ce solo.

U2 – Sunday Bloody Sunday (Part 6)

Court mais tellement intense ! En huit mesures seulement, The Edge prend ce qui était déjà une excellente chanson de U2 et la transforme en véritable monument. Le guitar héro irlandais est connu pour les sonorités complexes qu’il obtient en empilant les effets, mais ce solo est différent. Le son est une simple Strat dans un ampli Vox avec un peu de delay pour lier le tout, mais l’important est la façon d’approcher cette mélodie qui reste malgré tout assez simple à jouer.

The Edge joue la mélodie sur la corde de Mi aigu et joue la corde de Si à vide en même temps comme un bourdon, ce qui est logique étant donné que le morceau est dans la tonalité de Si mineur. C’est une très belle manière de remplir l’espace sonore sans tomber dans le gimmick.

John Lee Hooker – Boom Boom (2) (part 4)

Aucun doute là-dessus : si vous voulez apprendre à improviser des bons solos, vous ne passerez pas à côté du blues et de l’apprentissage de ce style ancestral. La façon dont la guitare lead en rock utilise la gamme pentatonique et une grande partie de son vocabulaire de plans (y compris les slides, les bends, les double stops) ont été empruntés à la langue blues.

Et pour apprendre le boogie, rien ne vaut John Lee Hooker : il a tout inventé ! Le morceau Boom Boom est un classique du répertoire de Hooker depuis des dizaines d’années, et la version de Play Guitar Hits vous propose un solo relativement simple de 12 mesures en Mi mineur pentatonique qui vous apprendra plusieurs plans classiques que vous devez absolument connaître. La plupart d’entre eux fonctionneront dans de nombreux contextes musicaux et – faîtes nous confiance là-dessus – vous serez bien content de les avoir travaillés à l’avance !



Voilà donc nos dix solos que vous pouvez travailler en tant que débutant. Ils sont tous disponibles sur l’appli Play Guitar Hits avec tablatures et vidéos. Prenez le temps de bien les travailler et ils vous donneront de nombreux plans très cools que vous pourrez intégrer dans votre propre vocabulaire. 

Amusez-vous bien !

1 Commentaire

KzkktoFieda - févr. 28, 2023

Cool + for the post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

mySongBook Top tabs
Le catalogue officiel de tablatures et partitions Guitar Pro
Outshined  Soundgarden
Time After Time  Cyndi Lauper
Smooth Criminal  Michael Jackson
Hotel California  The Eagles
Are You Gonna Go My Way  Lenny Kravitz

Voir toutes les tablatures

Free Guitar Pro tabs pack

Téléchargez des centaines de riffs, de licks et d'exercices pour enrichir votre jeu à la guitare.


Suivre Guitar Pro

Guitar Pro 8 n’attend que vous.